Fonds Lafitte

La Médiathèque de Bayonne conserve l'importante bibliothèque basque constituée par Pierre Lafitte.

Professeur au petit séminaire d'Ustaritz, le prêtre Pierre Lafitte (1901-1985) se vit confier la petite bibliothèque de livres basques qui provenait de l’abbé Maurice Harriet (1814-1904).
Intellectuel fécond et homme d'église, Pierre Lafitte tenta de réaliser une collecte assez systématique dans certains domaines : il rassembla notamment toutes sortes de grammaires relatives au basque, et disposait de 53 ouvrages lorsqu’il s’attela à la rédaction de sa propre grammaire.
A sa mort en 1985, et selon sa volonté, sa volumineuse bibliothèque fut répartie entre le petit séminaire, le grand séminaire, et l’association diocésaine de Bayonne. Cette dernière a confié ce fonds de près de 4000 livres et revues à la Médiathèque de Bayonne.
Ardent défenseur et promoteur des lettres basques, Pierre Lafitte fit éditer nombre d’auteurs basques, publia des recueils de chants, des manuscrits, etc. et fut ainsi l’instigateur d’un certain renouveau de la littérature basque en Iparralde. Il fut lui-même auteur, en langue basque, de pièces de théâtre, d’œuvres poétiques et de récits divers en prose, mais aussi journaliste prolifique et fondateur en octobre 1944 du journal Herria.

Une grande partie du fonds Lafitte, et la plus ancienne, est consacrée à la littérature de dévotion. La littérature basque occupe plus de 1000 volumes, soit des contes et légendes, romans et nouvelles, poésie, théâtre, littérature jeunesse, chansons, bertsu, pastorales et fables, associée à 198 ouvrages de critique littéraire.
L’étude de la langue basque représente 400 ouvrages environ, avec des grammaires, des dictionnaires, des manuels d’apprentissage de la langue et des ouvrages de linguistique.
Le sujet histoire et civilisation du Pays basque (histoire, mœurs et coutumes, civilisation, géographie, description et voyages, biographies) représente environ 1200 documents.
Près de la moitié du fonds est en basque ou bilingue, plus du tiers en français. Le reste est en espagnol, gascon, anglais
En savoir plus


Découvrir tous les ouvrages du fonds Lafitte