Fonds Delay

"Fils du docteur Maurice Delay, chirurgien et maire de Bayonne, Jean Delay devait à son tour embrasser une carrière médicale. En parallèle cependant, il fit des études littéraires ; il était licencié en philosophie et docteur ès lettres. Docteur en médecine, il publia de nombreux ouvrages touchant à sa discipline : Les Astéréognosies et  les sensibilités cérébrales, Les Dérèglements de l’humeur, La Psychophysiologie humaine, Aspects de la psychiatrie moderne, Études de physiologie médicale, Les Ondes cérébrales et la psychologie, L’Électricité cérébrale, Introduction à la médecine psychosomatique.

Parallèlement, cet esprit extrêmement cultivé accomplit une œuvre de romancier et de critique. On citera parmi ses travaux La Cité grise (sous le pseudonyme de Jean Faurel), Les Reposantes, Hommes sans nom, La Jeunesse d’André Gide, Psychiatrie et psychologie de « L’Immoraliste » (Grand Prix de la Critique). On lui doit par ailleurs d’importantes préfaces à l’édition des correspondances de Roger Martin du Gard avec André Gide et avec Jacques Copeau.

Membre de l’Académie de médecine depuis 1955, Jean Delay fut élu à l’Académie française le 4 juin 1959, par 21 voix au fauteuil de Georges Lecomte. Il fut reçu le 21 janvier 1960 par Pasteur Vallery-Radot."

Lire la suite sur le site de l’Académie française

En 1989, son épouse et ses filles font don à la Ville d'environ 1 500 volumes de sa bibliothèque personnelle de la propriété Miradour. Ils sont conservés à la Médiathèque. Il s'agit essentiellement de romans et ouvrages de littérature mais aussi des livres d'histoire et notamment des biographies, dont un quart environ sont dédicacés à leurs propriétaires Marie-Madeleine et Jean Delay. On y compte aussi une centaine de documents plus anciens, de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, peut-être hérités de ses parents. L'ensemble, varié, compose un portrait culturel de son possesseur.

Consulter le fonds Delay de la Médiathèque de Bayonne