Fermoirs et attaches

Espace Patrimoine, du 4 mai au 23 juin 2017

Dès le Moyen Âge, les reliures de livres étaient garnies de fermoirs fabriqués par les forgerons ou les ferronniers, et gravés par les ciseleurs et les orfèvres. À partir des XVIe et XVIIe siècles, cette coutume allait s'estomper, voire disparaître, au profit d'attaches en cuir. Au XIXe, les albums photographiques et certains livres de belle facture arborent à nouveau des fermoirs métalliques.